vendredi 11 janvier 2013

Dream Catcher: 3 ways (part II)

Bonjour à tous ! Je vous retrouve pour la suite du DIY attrape-rêves. Mais avant un peu d’histoire !  Issu de la culture amérindienne, il existe de nombreuses légendes quant à l’origine de l’attrape-rêves. Mais  toutes  semblent s’accorder sur certains points: la toile au centre fait référence à une toile d’araignée, elle retient les mauvais rêves qui vont être brûlés par les rayons du Soleil qui se reflètent sur les perles le matin venu. Le trou situé au centre de la toile permet de laisser passer les bons rêves et les plumes servent à les retenir. Poétique n’est-ce pas ?
Et maintenant l’explication pour la version n°2 !


Deuxième version

Pour cette version, j’ai utilisé ce napperon et ce tambour à broder: 
Comme vous pouvez le constater, le napperon est plus grand que le cercle. J’ai donc positionné le napperon et rabattu les bords autour du tambour et j’ai fixé le tout avec de la laine que j’ai passé dans les alvéoles. On obtient quelque chose comme ça :

Vu de derrière.

Et vu de devant.
Ensuite j’ai attaché les trois fils du bas, comme ceci :




Et enfin, on fixe les perles et les plumes  et voilà !




J’espère que cet attrape-rêve vous plait et je vous retrouve bientôt pour la dernière version, cette fois-ci sans napperon. Il s'agira donc de l'attrape-rêve traditionnel, avec la toile tissée à la main au centre. Alors à très vite!



1 commentaire:

  1. Princesse, ton 'attrape reve' est super ciao ciao

    RépondreSupprimer

Laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir! ;)